Dominic Marcil

« Malgré les rails »

Dominic Marcil enseigne la littérature au cégep de Granby. Il a publié quelques poèmes et textes en prose, notamment dans les revues Exit et Moebius, de même qu’un essai aux Éditions du Noroît, Lire la rue, marcher le poème en 2016. En 2018, il participe au collectif Délier les lieux, publié aux Éditions Triptyque. En plus du processus créateur et de sa place dans l’enseignement, il s’intéresse à la poésie comme à tout art mettant en jeu les rapports à l’espace et à la géographie. Il travaille présentement au projet Taverne nationale, initié avec Hector Ruiz, et qui aboutira à la publication d’un recueil aux Éditions Triptyque. Il assume le rôle de président du conseil d’administration de 3e impérial, centre d’artistes en art actuel situé à Granby. Il est membre de La Traversée, atelier de géopoétique.

Le jury lui a décerné une mention pour son poème « Malgré les rails ».

Sous ta langue tu caches
un voyage exotique
le soleil dur fait fondre
les parasols en plastique dans nos verres
les vagues frêles de ton dos
s’écrasent
en petits coups
tu te revêts en vitesse
mon point de chute résiste
aux images que tu as avalées.

Extrait de « Malgré les rails »

dominic.marcil.jpg