Joëlle Abed

« Monsieur »

Joëlle Abed est née en décembre 1949 à Paris. Enfance et adolescence sur les terres nues et sans merci de notre terre en ses balbutiements, Djibouti. Retour à Paris, dans un pays dont elle réapprend difficilement les codes. Elle y inscrit là une famille, et tente de fabriquer sa boite à outils pour devenir psychologue clinicienne, auprès d’enfants, d’adultes et de personnes en situation de handicap. Femme des villes par nécessité familiale et professionnelle, elle retrouve, par intermittences salvatrices, le chemin du souffle, de l’écriture et depuis peu de la photographie du « minuscule », autrement dit la forme la plus essentielle du sentiment d’exister, entre Belledonne, Vercors et Chartreuse. Dans ces lieux préservés pour quelque temps encore de l’ascension programmée de la ville, elle se glisse au milieu des grumes, des forêts, des eaux et des troupeaux, et se fait le scribe et le photographe de leurs humeurs, ce qui n’est pas le pire des métiers poétiques.

Le jury lui a décerné le 2e prix pour son poème « Monsieur ».

Coup de feu des chasseurs
Pour de faux
attraper la balle au vol
La ramener lisse et chaude encore
à son propriétaire
qui pour de vrai nous dit merci
tout en la replaçant
à l’intérieur de sa blessure

(Extrait de « Monsieur »)

joëlle.abed.JPG